Titre du projet : "La FEPA-B renforce son dispositif de CEF, forme sa relève et améliore son fonctionnement"

 Résume

L’année 2016 verra la poursuite des différentes réformes et efforts de changement entrepris et induits en 2015 ; le présent plan d’action 2016 va s’exécuter dans un contexte marqué par la volonté de la FEPA/B de poursuivre la mise en œuvre des orientations qu’elle s’est fixée en 2015.

Ces orientations fortes du Conseil de Gestion de la FEPAB poursuivent l’ambition de relever le défi impérieux du renforcement des capacités organisationnelles et institutionnelles de la FEPAB comme trame de fond de sa crédibilité et de représentation des OP territoriales et filières qui la composent mais aussi le renforcement de ses argumentaires et positionnement sur les politiques agricoles.

L’enjeu est double, il s’agit d’une part d’améliorer la gouvernance de la FEPAB pour une relation apaisée et transparente avec ses partenaires avec une incidence positive sur son réseau et d’autre part, influer sur les questions économiques relatives à l’agriculture pour construire des argumentaires et positionnement aux fins d’accompagner la transformation des exploitations familiales portées par les unions membres.

Objectif général

Renforcer non seulement les capacités organisationnelles et institutionnelles de la FEPAB comme trame de fond de sa crédibilité et de représentation des OP territoriales et filières qui la composent; mais aussi ses argumentaires et positions sur les politiques agricoles.

Objectifs spécifiques

  • Restaurer la crédibilité technique et institutionnelle,
  • Assurer un portage de qualité des différents services qui seront développés au profit de ses membres,
  • Renforcer la gouvernance institutionnelle,
  • Renforcer la crédibilité financière et comptable pour gérer le gap relationnel avec les partenaires.

Résultats atteints/attendus

La mise en application de décision de cette réflexion stratégique nous permet aujourd’hui en 2015 de compter 107 groupes CEF avec 1 948 adhérents dont 866 femmes et 24% de jeunes et une nouvelle province la TAPOA qui est en train d’intégrer le dispositif. Le dispositif compte actuellement un chargé de programme, 16 animateurs provinciaux et 38 animateurs départementaux

Public cible/bénéficiaires

15 uppa cef fepa-b dans les provinces suivantes: sanmatenga, yatenga, oubritenga, namentenga, passore, houet, boulkiemde, kouritenga, kenedougou, leraba, gourma, nahouri, boulgou, sourou et nayala.

Durée du projet: 2014-2017

Partenaires : AFDI Nationale, AFDI Pays de la Loire, TRIAS