charettes attribuées aux femmes pour alleger leur tâches dans le domaine du transport des biensCharettes attribuées aux femmes pour faciliter le transport des biensLe projet d’appui à l’allègement des tâches des femmes a été initié par la FEPA-B pour répondre aux préoccupations des femmes rurales de ses unions membres.

Les diverses activités sociales menées par les femmes dans des conditions difficiles ne leur permettent pas de participer efficacement aux actions de développement.

Cette préoccupation qui a été évoquée de façon récurrente par les femmes en milieu rural, a eu un écho favorable lors de leur mission au Pays Bas en 2009, auprès des femmes de Zij Actief. Cela s’est traduit par l’élaboration du projet « allègement des tâches » qui a été financé sous forme de subvention par les femmes du groupe Adadia- Zij Actief à 75% avec la contribution financière des femmes de la FEPA-B à hauteur de 25%. Ce projet a consisté à doter les femmes de charrettes à traction asine. Afin de permettre à un grand nombre de femmes de pouvoir bénéficier de ce projet, les charrettes ont été attribuées à des groupements de femmes jugés plus démunis et un appui financier de 50 000F a été accordé à chaque groupement par la FEPA-B pour acquérir l’âne.

Objectif global

L’objectif global visé par le projet etait de «Contribuer à  l’amélioration des conditions de travail des femmes rurales à travers l’allègement de certaines tâches par l’acquisition de petits équipements de transport adaptés ».

Objectifs spécifiques
•    Faciliter l’acquisition d’un équipement adapté aux femmes rurales pour leur faciliter, les déplacements et le transport des produits, de  l’eau, du bois, etc.
•    Renforcer les capacités techniques et managériales des femmes.

Zones d’intervention du projet

Au total quarante (40) charrettes ont été acquises pour 16 groupements de femmes de quatre Unions Provinciales membres de la FEPA-B (Boulgou, Nahouri, Bougouriba, Nayala).

Résultats atteints

Après trois (3) ans d’exécution, une évaluation du projet a été conduite afin de mesurer l’atteinte des objectifs, de faire ressortir les difficultés rencontrées et de proposer des mesures correctives. Au terme de cette évaluation, il ressort des entretiens avec les femmes  bénéficiaires que:

  • les charrettes sont d’une très grande utilité que ce soit pour les femmes individuellement ou en groupe
  • les charrettes ont effectivement allégé leurs tâches, les femmes à l’unanimité ont reconnu que le projet était le bienvenu parce qu’il a rendu les femmes indépendantes et moins chargées pour mener leurs activités.

Nous retenons des témoignages suivants sur les bienfaits des charrettes :

  • Une vieille de la commune de Yaba dans le Nayala a dit que : «grâce à ces charrettes, l’eau ne manque plus chez moi et je peux me laver et boire comme je veux. Parce que certaines femmes louent les charrettes pour vendre l’eau dans le village et je peux m’en procurer auprès d’elle».
  • Une vieille femme de Tenkodogo dans le Boulgou a dit que : «avec l’arrivée des charrettes, nous les vieilles femmes, pouvons se tresser parce que nos têtes ont des cheveux maintenant ». 

Grâce à ces charrettes, les hommes qui n’ont pas de charrettes ont pu ramasser rapidement leur récolte qui pouvait attendre des mois aux champs. 

NB: Le programme a tellement soulagé les femmes de Ziou qu’elles demandent en plus de l’augmentation du nombre de charrettes comme tous les autres groupes de femmes, le financement d’autres activités (acquisition d’un moulin à grain, formation et acquisition de matériel de maraîchage parce qu’elles vont bénéficier d’un aménagement autour du barrage qui est en construction pour le village).

Duée du projet:

Parténaires: Adadia- Zij Actief