Titre du projet: Projet autonomisation financière de la femme rurale

Résume

Dans l’optique de la promotion de l'autonomie financière de la femme rurale, la FEPA/B avec l'appui de ses partenaires (AGRITERRA) a établi une alliance avec

le RCP/B. Ainsi, un premier protocole d'accord a été négocié et signé pour la période 2001-2003. A travers celui- ci, un fonds de garantie placé au niveau du RCPB permettait  aux femmes rurales membres des GVF de la FEPA/B identifiées d’accéder facilement aux crédits à des conditions négociées.

 En 2004, un second protocole d’accord a été  négocié (avec l’appui de Zij Actief de Limburg (Pays- Bas) et l’ONG Wilde Gasen.) avec le RCP/B pour la mise en œuvre d’une expérience pilote de crédit régional. Pour ce faire, les régions de l’ouest et du sud- ouest ont été retenues, regroupant au total huit (8) provinces que sont : le Houet, la Léraba, le Kénédougou, la Bougouriba, le Poni, les Balés, la Comoé et le Noumbiel.

Selon l’idée du crédit régional, après trois ans, le fonds de garantie doit être redéployé vers de nouvelles zones afin de permettre à toutes les femmes de la FEPAB d’avoir accès aux services de crédit. Ce redéploiement vers de nouvelles zones procède d’une démarche d’équité envers les autres membres de la FEPA/B.

Un troisième protocole a été signé pour la période 2009-2011 et a couvert en plus des anciennes zones; les provinces de l'oubritenga, du bulkiemdé,du bazéga, du nahouri, du sanguié, du sanmentenga, du namentenga et du kouritenga.

La FEPA-B est à son cinquième protocole d’accord qui est en relecture pour prendre en compte les recommandations de la mission d’appui au système de micro crédit de la FEPA-B.

Objectif général: permettre  aux femmes rurales membres des GVF de la FEPA-B d’accéder facilement aux crédits à des conditions négociées.

Résultats atteints

L’évaluation du crédit régional intervenue en décembre 2007 permet de dire que sur le plan de l’amélioration de l’assise économique des femmes, la facilité d’accès au crédit et une meilleure gestion  des activités économiques ont eu des impacts positifs et visibles sur les femmes rurales.

  • Plus de 1800 femmes ont bénéficié de plus 180.000.000FCFA pour mener des activités génératrices de revenus 
  • Plus de 50.000.000F CFA mobilisés en épargne par les femmes ;
  • La participation effective et reconnue des femmes à la vie économique dans les villages, le crédit ayant permis à de nombreuses femmes de sortir de leur extrême pauvreté ;
  • Le renforcement des capacités de gestion des femmes et le développement de nouvelles initiatives à travers les différents renforcements de capacité qui a accompagné cet appui;
  • Une meilleure contribution des OP féminines à la mobilisation des ressources internes au sein de la FEPA/B ;
  • Les femmes sont investies d’un nouveau rôle au niveau social ;
  • Le renforcement du partenariat entre FEPA/B et la FCPB

Public cible/bénéficiaires: les femmes rurales membres des groupements Villageois Feminins de la FEPA/B

Durée du projet:12 ans

Régions concernées: les provinces du Houet, du Kénédougou, de la Léraba, de la Comoé, du Poni, du Noumbiel, de la Bourgouriba et des Balés, Oubritenga, Bulkiemdé, Bazéga, Nahouri, Sanguié, Sanmentenga, Namentenga et Kouritenga

Partenaires: AGRITERRA, Zij Actief de Limburg, l’ONG Wilde Gasen  (Pays- Bas), RCP/B